Soirée familiale

Asterix et Obélix : mission Cléopâtre

Projection en plein air
Mardi 22 août 2017 à 21h00 - Théâtre antique (Arles)

Infos pratiques

Date et lieu

Tarifs

  • Plein tarif : 7 €
  • Tarif réduit : 5 €
    (Enfants (-12 ans), Etudiant (-26 ans), Demandeur d'emploi, Adhérent Péplum, Adhérent Arelate, Billet du jour au Musée Départemental de l'Arles Antique, Carte d'abonnement ENVIA, Pass' monuments)
  • Pass 3 soirées : 15 €
  • Pass 6 soirées : 25 €

Animation

  • Christophe Champclaux, Spécialiste du cinéma

Projection

  • Film diffusé en version française

Le film

Asterix et Obélix : mission Cléopâtre

Asterix et Obélix : mission Cléopâtre (2002)

Réalisé par : Alain Chabat
Avec : Christian Clavier, Gérard Depardieu, Jamel Debbouze
Nationalité : France, Italie
Durée : 107 minutes
Pas d'pierres, pas d'construction. Pas d'construction, pas d'palais. Pas d'palais...pas d'palais.

Synopsis

Cléopâtre, la reine d’Égypte, décide, pour défier l’Empereur romain Jules César, de construire en trois mois un palais somptueux. Pour ce faire, elle fait appel à l’architecte Numérobis. Conscient du défi à relever, celui-ci cherche de l’aide auprès de son vieil ami Panoramix. Le druide fait le voyage en Égypte avec Astérix et Obélix. De son côté, Amonbofis, l’architecte officiel de Cléopâtre, jaloux de ce que la reine ait choisi Numérobis pour construire le palais, va tout mettre en oeuvre pour faire échouer son concurrent.

A propos

Sorti de l’imagination des auteurs de la BD, ce palais qu’en dépit du bon sens va ériger Numérobis nous renvoie à un autre mystère, celui de la tombe de Cléopâtre jamais retrouvée, pas plus que celle d’Alexandre le Grand du reste ! Les textes suggèrent que le mausolée se trouvait en plein centre d’Alexandrie… mais après les tremblement de terre et raz-de-marée de 365, l’acharnement du chrétien Théodose en 395, bientôt suivi en 642 de celui du calife Omar (et quelques autres) impliquant le réemploi des matériaux restés sur place, expliquent bien des choses.
Dominé par Alain Chabat et Jamel Debbouze, une avalanche de gags et un florilège de cabots du cinéma français et de Canal+ épaulés par les apparitions météoritiques de guest-stars.