Soirée épopée

Hélène de Troie

Projection en plein air
Jeudi 24 août 2017 à 21h00 - Théâtre antique (Arles)

Infos pratiques

Date et lieu

Tarifs

  • Plein tarif : 7 €
  • Tarif réduit : 5 €
    (Enfants (-12 ans), Etudiant (-26 ans), Demandeur d'emploi, Adhérent Péplum, Adhérent Arelate, Billet du jour au Musée Départemental de l'Arles Antique, Carte d'abonnement ENVIA, Pass' monuments)
  • Pass 3 soirées : 15 €
  • Pass 6 soirées : 25 €

Animation

  • Christophe Champclaux, Spécialiste du cinéma

Projection

  • Film diffusé en version française

Le film

Hélène de Troie

Hélène de Troie (1956)

Réalisé par : Robert Wise
Avec : Rossana Podesta, Jacques Sernas, Cedric Hardwicke
Nationalité : Etats-unis, Italie
Durée : 114 minutes

Synopsis

1100 av. n.è. Les richesses de la ville de Troie, qui a la réputation d’être imprenable, suscite la convoitise des Grecs. Pacifiste, le roi Priam leur envoie son fils en mission diplomatique. À Sparte où il fait naufrage, Pâris rencontre une jeune femme d’une extraordinaire beauté, véritable incarnation d’Aphrodite. C’est Hélène, l’épouse du roi Ménélas. Les jeunes gens tombent éperdument amoureux. Comprenant que les Grecs ne veulent pas la paix, Pâris leur offre le casus belli attendu.

A propos

L’Iliade et L’Odyssée nous content en fait une de ces abominables vengeances dont les Balkans ont la spécialité. Difficile, dans un film à grand spectacle, de justifier auprès du grand public une expédition militaire qui -pour satisfaire à l’honneur- aboutira à la destruction d’une ville tout entière, au massacre de ses habitants, au viol des femmes réduites en esclavage. Autres temps, autres moeurs… et malheur aux vaincus ! Seul Euripide, dans Hécube, versera une larme sur la tragédie de la veuve du roi Priam, obligée d’assister à l’égorgement de sa fille Polyxène sur la tombe du héros défunt, Achille.
Les cocus ayant toujours tort, les scénaristes édulcoreront l’épopée pour n’en tirer qu’une tragi-comédie de boulevard qui finira mal. Grand scandale en Grèce où des savants aussi réputés que l’archéologue Spyridon Marinatos monteront au créneau pour dénoncer la trahison d’Homère, le plus grand poète de tous les Temps !
Le film est signé Robert Wise, à qui l’on est également redevable de West Side Story. On doit à Raoul Walsh les scènes de bataille, dans lesquelles il fut assisté par un certain Sergio Leone ! Superbe interprétation d’Achille par le sardonique Stanley «Zulu» Baker. Et en prime l’on nous offre Brigitte Bardot dans un rôle -assez inattendu- de comparse. Mais c’était… juste avant Et Dieu… créa la femme !