Soirée mythologique

Jason et les argonautes

Projection en plein air
Mercredi 21 août 2019 à 20h45 - Théâtre antique (Arles)

Prélude

"Le secret de la Toison d’or"
Environ 30 min Fabien Bages

Tel Homère en son temps, un conteur nous plonge dans l’un des plus anciens récits mythologiques de l’Antiquité, celui du grand voyage de Jason à la recherche de la Toison d’or. Récit mythologique conté par Fabien Bages.

Infos pratiques

Date et lieu

Tarifs

  • Plein tarif : 7 €
  • Tarif réduit : 5 €
    (Enfants (-12 ans), Etudiant (-26 ans), Adhérent Péplum, Adhérent Arelate, Billet du jour au Musée Départemental de l'Arles Antique, Carte d'abonnement ENVIA, Pass' monuments)
  • Pass 3 soirées : 15 €
  • Pass 6 soirées : 25 €

Animation

  • Fabien Bages, Conteur
  • Christophe Champclaux, Spécialiste du cinéma

Projection

  • Film diffusé en version française

Le film

Jason et les argonautes

Jason et les argonautes (1963)

Réalisé par : Don Chaffey
Avec : Todd Armstrong, Gary Raymond, Nancy Kovack
Nationalité : Etats-unis, Grande-Bretagne
Durée : 104 minutes

Synopsis

Pélias a assassiné son frère Eson, roi d’Iolcos, pour prendre sa place. Mais sa fille Briséis a réussi à sauver de ses coups son jeune frère Jason, héritier légitime, encore bébé.
Vingt années plus tard, au cours d’une partie de chasse, Pélias manque de se noyer avant d’être sauvé par un étranger qui perd une sandale dans l’affaire. L’Oracle avait mis en garde Pélias contre un homme chaussé d’une seule sandale… Le tyran, que Jason n’a pas reconnu, conseille au jeune homme de ne pas se présenter à lui sans de solides arguments.
Jason fait construire un navire, l’Argo et il embarque à la conquête de la fameuse Toison…

A propos

Le film s’articule autour des effets spéciaux en Stop-Motion Pictures créés par Ray Harryhausen (Les voyages de Gulliver, Le Septième voyage de Sindbad, L’île mystérieuse…).

Dans la mythologie grecque, le Cycle des Argonautes à la conquête de la Toison d’or est, probablement, plus ancien que l’Iliade et l’Odyssée — qui y font de discrètes allusions. Au fil du temps, le voyage de Jason va collationner toutes sortes de notations géographiques exprimant les postulats. Les Argonautes sont-ils tout simplement revenus en Grèce via l’Hellespont (le Bosphore) ? Ou ont-ils «simplement» fait le tour du disque terrestre, soit par le nord et l’Océan Atlantique (en remontant un fleuve russe), soit par l’est via la mer Caspienne, supposée être un golfe sur l’Océan extérieur. Soit encore, en arpentant les fleuves d’Europe centrale — le Danube, le Pô, le Rhône ?

Le film de Don Chaffey ne prend pas parti et s’arrête à la capture de la Toison d’Or, en Colchide, au pied du Caucase. Traiter de l’ensemble du voyage — même en faisant des choix — et des aventures de Jason et Médée après leur retour aurait été trop copieux. Nick Willing, dans un téléfilm homonyme (2000), n’épuisera pas la question même en trois heures.