Soirée hors frontières

Conan le barbare

Projection en plein air
Vendredi 23 août 2024 à 20h45 - Théâtre antique (Arles)

Prélude

Farce Peplum : vrai ou faux ?!
Environ min Cie Le Rouge Et Le Vert

Un citoyen se rend au bureau des reliques pour déposer un péplum. Quiproquo, jeu de mots, références historiques et anachronismes au service d’un théâtre humoristique. Texte adapté des “Farces romaines II” de Valérie Barral par Thierry Paillard.

Infos pratiques

Date et lieu

Tarifs

  • Plein tarif : 7 €
  • Tarif réduit : 5 €
    (-18 ans, Étudiant (-26 ans), Adhérent Péplum, Adhérent Arelate, Pass monument de la ville (Avantage ou Liberté) daté de la semaine du festival)
  • Pass 3 soirées : 15 €
  • Pass 6 soirées : 25 €

Animation

  • Cie Le Rouge Et Le Vert

Projection

  • Film diffusé en version française
  • Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des jeunes spectateurs.

Le film

Conan le barbare

Conan le barbare (1982)

Réalisé par : John Milius
Avec : Arnold Schwarzenegger, James Earl Jones, Sandahl Bergman
Nationalité : Etats-unis
Durée : 129 minutes
Il est Conan, un cimmérien, il ne pleura pas… Alors je pleure pour lui.

Synopsis

Douze mille ans avant notre ère, dans un village cimmérien perdu au milieu des bois, un forgeron achève son chef‑d’oeuvre : un glaive d’acier né d’un alliage dont le secret appartient au dieu Crom.
Au petit matin, le village endormi est brutalement attaqué et dévasté par des cavaliers vanirs venus du Nord. Les parents de Conan sont assassinés par le chef des assaillants, Thulsa Doom, qui s’empare du glaive.
Capturé et vendu à un maître de gladiateurs, Conan remporte de nombreux combats qui le mènent à la liberté. Désireux d’assouvir sa soif de vengeance, il part accompagné de deux voleurs, Subotai et Valeria, à la recherche de Thulsa Doom…

A propos

En 1994, Sam Raimi voulut tirer de Conan le Barbare une série TV, mais Raffaella de Laurentiis qui en détenait les droits s’y opposa : telle fut l’origine des séries TV The Legendary Journeys of Hercules (1994) et Xena, the Warrior Princess (1995), où Kevin Sorbo/Hercule affichait un look «Conan», très éloigné des «Ercole» barbus de Cinecittà ou de la Cannon. Pourtant, en 1997, sous les traits de Ralf Moeller, le héros howardien reprendra du service au petit écran dans Conan the Adventurer (1998), série pleine de lions et de dragons, où il aura à affronter une fatale beauté nommée Karela.
Après Conan le Barbare (Conan the Barbarian, 1982) de John Milius, deux séquelles furent donc tournées pour le grand écran : Conan le Destructeur (Conan the Destroyer, 1894) de Richard Fleischer, également avec Arnold Schwarzenegger, et Conan (Conan the Barbarian, 2011) de Marcus Nispel avec Jason Momoa dans le rôle.
Cependant, deux autres films inspirés par les nouvelles de Howard sortiront encore : Kalidor (Red Sonja, 1985) de Richard Fleischer, toujours avec Arnold Schwarzenegger et Kull le Conquérant (Kull the Conqueror, 1997) de John Nicolella, avec Kevin Sorbo.
Enfin, on aura encore droit à une série télévisée en 22 épisodes : Conan (1997), avec Ralf Moeller (qu’on reverra dans Gladiator) et qui sera condensée en un télé‑film Conan, The Adventurer (1998) de Martin Denning et Mark Roper, avec le même Ralph Moeller donc.

Michel Eloy